23 mai 2015

Le Club XXIe Siècle

La diversité, une chance pour la France

ÉDITO

Un Club connecté et participatif !

  
     Najoua Arduini-Elatfani,  présidente du Club XXIe siècle.

Notre vocation au Club XXIe Siècle depuis dix ans, est de démontrer que la Diversité est une source de richesses pour la France.De nombreuses actions sont ainsi menées pour promouvoir la Diversité et rétablir l’égalité des Chances de tous les citoyens français, quelle que soit leur origine sociale ou éthno-culturelle.C’est autour de quatre grands axes que le Club XXIe Siècle a décidé de mener ces actions :

- l’égalité des chances (Entretiens de l’ExcellenceFinancités)
- la réflexion académique (Chaire Management et Diversité à l’Université Paris-Dauphine…)
- la diffusion de bonnes pratiques dans l’entreprise (Association Française des Managers de la Diversité)
- et le rayonnement de la France à l’international. Nous avons ainsi créé : un Club XXIe Siècle à Berlin, le Young Mediterranean LeadersFrance China Leaders, et le Forum Européen de la Diversité.

 

Les actualités

Vidéo - les 10 ans du Club XXIe Siècle

Retour en images - Diner de Gala

CV Anonyme : Le Club XXIe Siècle dénonce les conclusions d’un rapport remis au Gouvernement

Le Club XXIe Siècle s’élève contre les conclusions du groupe de travail chargé de formuler des propositions en matière de CV anonyme, après que le Conseil d'État eut sommé le Gouvernement de publier les décrets d’application de la loi pour l'égalité des chances du 31 mars 2006.

En termes de propositions, la principale réponse concrète de ce groupe est … de mettre fin à l’obligation !

Le Club XXIe Siècle rappelle que l’objet de cette loi n’est ni d’empêcher les entreprises de recruter les meilleurs profils pour les postes qu’elles proposent, ni de créer une quelconque discrimination positive. Il s’agit simplement de mettre fin à la situation intolérable où des dizaines de milliers de CV sont injustement écartés parce que les candidats n’ont pas le bon nom, pas le bon prénom, ne résident pas la bonne adresse, voire ne joignent pas la bonne photo. Ces candidats doivent pouvoir, au minimum, défendre leurs chances au cours d’un entretien dont ils se trouvent, dans la réalité, exclus en raison de critères de sélection inadmissibles.

Le slogan « moins de contraintes pour les entreprises » est en train de devenir le fossoyeur de toutes les avancées, ce qui n’est pas acceptable. Ce l’est d’autant moins lorsque les arguments avancés contre le CV anonyme proviennent d’une étude de Pôle Emploi, conduite dans des conditions techniques des plus critiquables, ou s’abritent derrière les difficultés alléguées de mise en oeuvre par les entreprises. A l’heure où la majorité des offres et demandes d’emplois transitent par Internet, nombreuses sont les SSII qualifiées qui peuvent fournir des solutions techniques appropriées, sans coût significatif.

Le Club XXIe Siècle demande au Président de la République et au Gouvernement de ne pas faire siennes ces recommandations, lesquelles ne reposent d’ailleurs sur aucun consensus entre les partenaires sociaux. Il souhaite une entrée en vigueur effective et rapide du CV anonyme, composante essentielle de la loi du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances.

Lire le CP